Publié par : Vincent Poizat | 11 mars 2010

L’eau serait-elle ‘naturellement’ non potable?

La médiathèque de Rueil Malmaison a organisé en février une exposition sur l’eau et ses métiers, en collaboration avec Eau & Force (groupe Suez Environnement), l’entreprise qui assure la gestion des eaux pour le compte du département.

Le discours tenu dans les brochures mises à la disposition du public est pour le moins sujet à caution. L’une d’entre elle pose la question d’apparence anodine: Pourquoi faut-il « potabiliser l’eau »? Excellente question. La réponse est très étonnante, je cite: dans la nature l’eau n’est pas toujours bonne à boire… Nous voila prévenus.

Plus loin: « les eaux de surface (fleuves, rivières..) sont toutes traitées avec rigueur dans les usines de traitement. Dans ces eaux superficielles se développe une vie intense sous l’effet de l’air, de la lumière et de la chaleur… » On en déduit donc que, naturellement, les eaux de surface sont polluées parce que vivantes !!!

A aucun moment dans le document d’Eau & Force n’est abordé la pollution d’origine humaine (agriculture intensive, dégazage de navires en mer..) ; pollution contre laquelle il est en effet nécessaire de mettre en place de coûteuses usines de traitement des eaux gérées entre autres par … Eau & Force.

Un article publié par le site Partage des Eaux consacré à la ville de Münich (Allemagne) est là pour nous prouver que:

1. La nature produit une eau naturellement potable et que la pollution des eaux superficielles a pour cause principale l’activité humaine.

2. La nature peut nous aider à réparer les dommages: « l’idée – avant-gardiste pour l’époque – étant de créer un filtre naturel épurateur des eaux, lequel est « propriété de la ville » sur 1 600 hectares. »

3. La nature seule ne peut pas tout faire: devant la remontée du taux de polluant dans les eaux la villede Münich  a alors encouragé de façon très volontariste les agriculteurs de la région à passer à l’agriculture biologique.

4. Combattre la pollution à sa source est moins coûteux que traiter l’eau une fois polluée: « le coût du programme de soutien à l’agriculture biologique – 0,83 million d’euros par an, soit 0,01 euro par mètre cube d’eau distribué – n’est pas excessif, dans la mesure où la ville évite ainsi de coûteux traitements. À titre de comparaison, le seul coût de la nitrification est estimé en France à 0,3 euro par mètre cube. »

Moyennant quoi les Münichois dispose d’une eau du robinet pure et NON TRAITEE.

On peut noter que cet article a été publié dans une version expurgée sur le site du Ministère de l’Ecologie et du Développement durable (MEEDAT)!!!

On comprend pourquoi la société Eau & Force ne peut tenir un tel discours car cela reviendrait à remettre en cause leur raison d’être. Mais que la ville de Rueil Malmaison tolère la diffusion d’une aussi grossière campagne de désinformation est beaucoup plus discutable.

A télécharger: Eau Potable ? par Eau et Force

Pour en savoir plus: Münich sur Ma Cantine Bio

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :