Publié par : cecileab | 31 janvier 2021

Technologies vaccinales…

source CRIIGEN

Face aux interrogations légitimes sur les différents vaccins contre la COVID 19, voici des éléments d’information scientifique pour nous éclairer, par 2 personnalités du CRIIGEN (Comité de Recherche et d’Information Indépendantes sur le Génie Génétique).  Et ensuite une info sur un vaccin « classique » à virus inactivé.

Le Dr Christian VÉLOT, généticien moléculaire à l’université Paris-Saclay et Président du Conseil Scientifique du CRIIGEN, propose une vidéo expliquant les différents types de vaccins contre la COVID-19.
https://criigen.org/covid-19-les-technologies-vaccinales-a-la-loupe-video/

Le Dr Jacques TESTART, directeur de recherche honoraire à l’INSERM, biologiste de la procréation, s’exprime sur le sujet des vaccins :

Protéger sa personne bien sûr ! Mais quid du risque collectif ?

Ou de la responsabilité individuelle de se vacciner
à la responsabilité collective de ne pas le faire pour protéger l’humanité…

« Le risque que l’organisme d’une personne vaccinée soit le siège d’une recombinaison virale défavorable est infime. Mais le nombre considérable des vaccinés dans le monde par centaines de millions ou davantage fait qu’il est très probable que cela arrive quelque part, et qu’un virus bien plus virulent se dissémine dans les populations, vaccinées ou non.

Alors l’argument responsabilisant « Si tu ne te fais pas vacciner, tu fais courir un risque aux autres » se retourne, en faisant de chaque vacciné un nouveau foyer potentiel ! Se vacciner, à coup sûr bénéfique pour soi, peut être irresponsable pour l’espèce. Les mêmes recombinaisons peuvent survenir après infection naturelle (81 millions de cas début janvier 2021), mais deviennent beaucoup plus probable après vaccinations (plusieurs milliards de personnes ?).

Alors que faire ?

On se retrouve dans la même situation individuelle qu’avec la surconsommation qui aggrave les atteintes à l’environnement : la responsabilité serait de s’abstenir plutôt que consommer si le collectif importe davantage que le bien-être/confort de chacun.

Le choix de ne pas se vacciner pourrait illustrer l’inversion de la responsabilité telle que définie par les injonctions officielles, au nom du souci des autres…

En l’absence de médicaments efficaces, on ne sortira de ces contradictions qu’avec l’arrivée de vaccins « classiques » à virus inactivés ou protéines recombinantes. »

————————————————————————————-

Vaccins « classiques » à virus inactivés :

Une petite société franco-autrichienne Valneva a annoncé qu’elle était en discussions avancées avec la Commission Européenne (CE) pour la fourniture de jusqu’à 60 millions de doses de son vaccin COVID-19, VLA2001. Il est actuellement le seul candidat vaccin inactivé dans les essais cliniques contre COVID-19 en Europe. Explications de la société :

« VLA2001 « le candidat vaccinal de Valneva contre le virus du SRAS-CoV-2. VLA2001 se compose de particules de virus entiers inactivées du SRAS-CoV-2 à haute densité de protéines S, en combinaison avec 2 adjuvants, l’alun et le CpG 1018. VLA2001 devrait être conforme aux exigences standard de la chaîne du froid (2 degrés à 8 degrés Celsius). 

Le VLA2001 est entré dans des études cliniques de phase 1/2 en décembre 2020[1] et  Valneva prévoit de présenter les premières données sur l’innocuité et l’immunogénicité en avril 2021. Après analyse des données, Valneva sélectionnera la meilleure dose et commencera la 2ème partie du développement clinique de phase 1/2. Si le développement clinique est couronné de succès, une approbation initiale pourrait être accordée au second semestre de 2021.

Notre vaccin VLA2001 est classique puisqu’il inocule un virus désactivé. Il s’agit donc d’une technologie déjà éprouvée qui devrait bien répondre aux préconisations des médecins concernant les populations à faible risque de déclencher une forme grave de la maladie, et qui pourrait également être utilisé chez les personnes immunodéprimées ou les femmes enceintes qui ne peuvent se faire vacciner avec les vaccins actuellement approuvés. L’intérêt qu’ont porté le gouvernement anglais et plus récemment la Commission Européenne valident cette thèse. Nous sommes les seuls en Europe et aux Etats-Unis à proposer cette forme inactivée. »

« Nous pensons justement qu’en utilisant un vaccin inactivé nous devrions théoriquement plus facilement conserver l’efficacité du vaccin en cas de mutation car avec cette approche vous conservez l’intégralité de l’enveloppe du virus contrairement à d’autres vaccins qui ne ciblent qu’une seule protéine du virus et vous générez donc une grande variété d’anticorps. L’ajout de l’adjuvant de Dynavax devrait favoriser cette capacité d’adaptation et l’effet dans la durée de notre vaccin. »

Valneva in Advanced Discussions with European Commission to Supply up to 60 Million Doses of Inactivated, Adjuvanted COVID-19 Vaccine Candidate – Valneva

————————————————————————————————-

Médicaments :

Une petite société nantaise vient d’annoncer l’efficacité anti-variant de son médicament contre le Covid-19. Il s’agit d’un traitement pour les personnes atteintes de Covid modéré qui empêche l’aggravation de la maladie et l’entrée en réanimation. Le Xav-19 est un médicament mis au point par Xenothera.

Dans ce flacon, des anticorps qui neutralisent la protéine externe du virus, celle qui s’accroche sur les cellules respiratoires. L’essai est mené sur 400 personnes et le produit se révèle efficace contre les variants circulant actuellement.

«C’est un médicament qui sert au traitement, pour traiter les patients hospitalisés, malades qui ont besoin d’oxygène», selon François Raffi, chef SCE Maladies Infectieuses au CHU de Nantes. (fev 2021)

Publié par : cecileab | 20 janvier 2021

L’Affaire du siècle : le recours du 14 janvier

En mars 2019 quatre organisations de protection de l’environnement et de solidarité internationale ont déposé un recours en justice contre l’inaction climatique de l’État : Notre affaire à tous, Greenpeace, Oxfam et la Fondation Nicolas Hulot. Plus de 40 organisations les soutiennent. 2,3 millions de personnes ont signé la pétition pour soutenir la démarche.  Ce 14 janvier, c’était la première audience de ce recours plus connu sous le nom de l’Affaire du siècle.

Voici quelques extraits du site « l’affaire du siècle » :

Qui sommes-nous ? – L’Affaire du Siècle (laffairedusiecle.net)

L’Affaire du Siècle vise à contraindre, par une décision de justice, l’État à lutter contre la crise climatique. La France a en effet reconnu l’urgence climatique dans l’Accord de Paris et adopté dans plusieurs lois des objectifs de réduction des émissions de gaz à effet de serre (GES).

Nous demandons au tribunal d’une part de condamner l’Etat pour inaction climatique, et d’autre part de le forcer à agir pour réparer cette inaction.

Cela suppose que les juges reconnaissent que l’inaction climatique de la France a provoqué ce qu’on appelle un “préjudice écologique”, c’est-à-dire des dommages causés à la nature : altération des écosystèmes, fonte des glaces, érosion côtière, etc. Autant de conséquences dramatiques des changements climatiques qui menacent nos conditions de vie sur Terre, ainsi que celles de nombreuses autres espèces vivantes.

Pour la rapporteure publique, l’État a bien commis une faute en ne prenant pas les mesures nécessaires pour lutter contre la crise climatique, notamment “pour respecter la trajectoire de réduction des émissions de gaz à effet de serre qu’il a lui-même établie comme étant de nature à remplir tant ses objectifs nationaux que ses engagements internationaux”. En particulier, la magistrate remarque que la France a systématiquement dépassé ses plafonds autorisés d’émissions de gaz à effet de serre, qu’on appelle les “budgets carbone”.

Autrement dit, pour la magistrate, l’Etat a fixé ses propres engagements sur le climat ; il est avéré qu’il ne les respecte pas, et cela constitue une faute.

Si la rapporteure publique est suivie par le tribunal, ce serait la première fois qu’une juridiction française affirme le caractère illégal du non-respect par l’État de ses engagements climatiques. Ce serait une avancée majeure du droit français, ainsi qu’une victoire historique pour le climat.

Cette faute engage la responsabilité de l’État : autrement dit, toutes les victimes des changements climatiques en France pourraient s’appuyer sur cette jurisprudence pour obtenir réparation de leurs propres préjudices. L’État subirait donc une forte pression pour enfin mettre en œuvre les actions nécessaires pour limiter le réchauffement à 1,5°C.

Les ONG de l’Affaire du Siècle ne souhaitent pas faire payer l’État mais bien l’obliger à agir efficacement contre la crise climatique. Elles ne demandent donc qu’1€ symbolique.
La rapporteure publique va dans ce sens et recommande au tribunal, pour l’essentiel, de reconnaître le préjudice moral des organisations.

L’Affaire est en délibéré : le juge va examiner les arguments des parties au dossier et les conclusions de la rapporteure publique, avant de rendre le jugement, très probablement d’ici une quinzaine de jours.

Le tribunal pourrait également, à l’issue d’une nouvelle instruction, ordonner à l’État de prendre un certain nombre de mesures visant à réduire effectivement les émissions de gaz à effet de serre, pour réparer le préjudice écologique causé par son inaction ou, du moins, éviter son aggravation.

C’est exactement le but de notre recours : que l’État agisse enfin pour lutter contre la crise climatique !

Lien pour un article sur le même sujet sur le site Reporterre.net

Affaire du siècle : le tribunal est invité à condamner l’État pour « carence fautive » (reporterre.net)

La justice vient de reconnaître que l’inaction climatique de l’État est illégale, que c’est une faute, qui engage sa responsabilité.

————————————————————————-

le 3 février 2021, message de l’Affaire du Siècle:

C’est une victoire historique pour le climat ! Et cette victoire, c’est grâce à vous, grâce aux 2,3 millions de personnes qui soutiennent l’Affaire du Siècle.

  L’affaire du siècle sur Twitter : « 🎉 #LAffaireDuSiècle est HISTORIQUE : l’inaction climatique de l’Etat est jugée ILLÉGALE ! Cette victoire, c’est grâce à vous ! 👏 Restons mobilisé·e·s pour aller➕loin et obtenir de nouvelles victoires. Ensemble nous pouvons faire agir l’Etat concrètement pour le climat ! 👇 https://t.co/jmokn6nqBR » / Twitter

Avec ce jugement extraordinaire, dès aujourd’hui, des victimes directes des changements climatiques en France vont pouvoir demander réparation à la France. L’État va donc faire face à une pression inédite pour enfin agir contre les dérèglements climatiques.

Et maintenant ?

La procédure juridique n’est pas terminée. Le tribunal doit maintenant décider s’il ordonne à l’Etat de prendre des mesures supplémentaires pour réduire ses émissions de gaz à effet de serre et respecter ses engagements pour le climat. Une nouvelle audience aura lieu au printemps. D’ici là, nous allons déposer de nouveaux arguments pour démontrer que les actions prévues sont insuffisantes et que la justice doit contraindre l’Etat à lutter efficacement et concrètement contre le dérèglement climatique ! L’Etat peut également faire appel de ces décisions.

Publié par : cecileab | 1 janvier 2021

UNE NOUVELLE CHOUETTE ANNEE 2021 !

couples-de-cheveches
photo extraite de la superbe revue La Salamandre

Nous vous souhaitons une nouvelle chouette année 2021!

Avec une belle énergie pour faire avancer tous nos projets, personnels et collectifs, avec imagination et créativité pour colorer le quotidien. De « chouettes » moments pour se retrouver !

Publié par : cecileab | 19 novembre 2020

Le Green Friday, pour une consommation responsable.

Alors que l’on entend beaucoup parler du Black Friday venu des USA, nous préférons laisser la parole à l’association « Green Friday » qui explique ainsi sa démarche.   

Voici des extraits relevés sur son site https://greenfriday.fr

L’histoire du Green Friday commence en 2017 quand les membres du réseau Envie ont pris conscience de l’importance croissante du Black Friday dans le paysage commercial français. Leur première intuition fut de s’associer à cette journée de soldes en proposant l’électroménager recyclé Envie à prix cassés sur le modèle des grosses enseignes de distribution classiques. Très rapidement, le réseau Envie réalise que le Black Friday représente tout ce contre quoi il milite depuis 1984.

Ainsi, plutôt que de s’associer à cette journée de consommation débridée, le réseau décide de créer sa journée anti-Black Friday : le Green Friday.

Les thèmes de la première édition étaient ceux pour lesquels Envie milite depuis 1984 : limiter le gaspillage, encourager la rénovation, la réparation, le recyclage.

Le principe ? Sensibiliser à la consommation responsable et dénoncer la logique du Black Friday, sans culpabilisation, mais en remettant les choix citoyens au cœur des enjeux environnementaux et sociaux liés à la consommation.

Depuis plusieurs années, le dernier vendredi de novembre, appelé « Black Friday », est devenu une grande messe du consumérisme, au cours de laquelle de nombreuses enseignes commerciales cassent les prix sur une large gamme de produits. Tradition commerciale importée des États-Unis, elle est peu à peu devenue le symbole d’une consommation galopante et débridée qui promeut un modèle de production insoutenable. En plus de proposer des promotions souvent mensongères la logique qui sous-tend le Black Friday est celle d’une course au moins disant social et environnemental : comment produire toujours plus, à moindre coût, avec pour seul objectif une consommation aveugle, sans qu’en pâtissent l’environnement et les hommes ? 

Chaque année, l’industrie textile jette 4 millions de tonnes de vêtements et en vend 5 millions en Europe. Quand on sait que la production d’un seul jean peut représenter jusqu’à 11 000 litres d’eau ces chiffres donnent le tournis ! Les hommes ne sont pas non plus épargnés par cette course à la consommation, en témoigne le drame du Rana Plaza, qui, en 2013, a fait plus de 1000 morts au Bangladesh lors de l’effondrement d’une usine de production textile.

Pour dire stop à cette consommation devenue kamikaze, déconnectée des coûts environnementaux et sociaux, le Green Friday se mobilise.

Contre la consommation compulsive, militons pour un pouvoir de l’achat citoyen : celui de changer le monde au quotidien.

Pour défendre sa vision, l’association Green Friday a déposé la marque Green Friday© avec le réseau Envie, Altermundi, Dream act, et le Réseau francilien du réemploi. Chaque membre s’engage à mener des actions concrètes tout au long de la journée du dernier vendredi du mois de novembre et milite en faveur d’une consommation responsable. A terme, le dernier vendredi de chaque mois est appelé à devenir un rendez-vous marquant de la sensibilisation à la lutte contre l’hyperconsommation.

Avant l’achat : Bien définir son besoin, réparer ses objets ou appareils. (Café des bricoleurs…)

Au moment de l’achat : Acheter labellisé, d’occasion, local, robuste

Après l’achat : Donner plutôt que jeter, tenir compte de la fin de vie des objets, trier. (Ressourcerie le Cercle à Nanterre et à Rueil, Emmaus, le Relais, la Croix Rouge….)   

Détails, chiffres, idées dans :

Publié par : cecileab | 12 octobre 2020

Notre assiette pour demain

Ce samedi 17 octobre 2020 : Mobilisation nationale pour une alimentation saine, accessible à tous, et pour une agriculture écologique.

Reprenons notre assiette en main. A Paris et dans plus de 20 villes de France, des milliers de citoyen.nes se mobiliseront pour revendiquer des alternatives agricoles et alimentaires respectueuses de la santé, de l’environnement et plus équitables pour toutes et tous.

– Signer, et faire signer une pétition qui reprend les revendications issues de la tribune publiée dans Libération sur  » une agriculture écologique indissociable du progrès social ». Elle a reçu le soutien de plus de 60 organisations. 

– Des conférences en live pourront être visionnées sur la page Facebook du collectif, que vous pouvez d’ores et déjà suivre !

Vendredi 16/10, de 19H à 20H30 : conférence en live « Impact de l’agriculture européenne au cœur des enjeux géopolitiques mondiaux  » 

Samedi 17/10, de 11H à 12H30 : conférence en live  » Agriculture nourricière, autonomie alimentaire : techniquement c’est possible ! 

De 18H à 19H30 : conférence en live  » Quels pas à franchir pour l’agriculture de demain : entre initiative territoriale et alternatives économiques « 

– Une marche à Paris ce samedi 17/10

14h : Rendez-vous à la place de la Bastille pour le départ de la marche, prise de parole par les portes paroles et interaction avec la presse

15h : départ de la marche

16h/16h30 : Arrivée de la marche sur la place de la Nation et prise de paroles

Par ailleurs le 17 octobre, c’est la Journée Mondiale du refus de la misère, initiée par le Mouvement ATD Quart monde.

Cette année l’accent est mis sur les actions menées pour gagner la justice sociale et environnementale pour toutes et tous. Une belle convergence !

notre assiette suite :

Le bio dans les assiettes amène les collectivités à reconsidérer l’agriculture | Réussir Bio (reussir.fr)

Nous relayons cette information en provenance de l’ANAST : Association Nationale Animaux sous Tension.    https://animauxsoustension.org/

Le film « Agriculteurs sous tension » sera diffusé le lundi 14 septembre à 23.00 sur France 3 Pays de la Loire, Normandie et Bretagne et en replay sur france.tv et pdl.france3.fr

Le sujet : depuis de nombreuses années sur l’ensemble du territoire, des élevages sont mis en grande difficulté de fonctionnement, générant beaucoup de préjudices économiques, sociaux, psychologique dues à des phénomènes complexes et invisibles à l’œil nu que sont les effets des champs électriques, électromagnétiques, courants électriques parasites et vagabonds diffus sur et proche des bâtiments d’élevages.

Cela peut provenir de passages de lignes électriques, de failles géologiques dans certains types de sols, de mauvaises mises à la terre, etc….

Dans un jargon juridique, cela s’appelle des troubles de voisinage, et c’est ainsi que plusieurs agriculteurs portent leurs dossiers devant la justice.

Les conséquences sur les animaux sont lourdes : malformations, avortements, retards de croissance, troubles du comportement, mortalités anormales, baisse de production laitière. 

Cette situation est dramatique pour beaucoup de familles,

Depuis plus de 20 ans, une Omerta est entretenue pour que rien n’évolue, laissant plutôt les éleveurs culpabiliser, jeter l’éponge et parfois et souvent finir ruiner, voir en mourir physiquement. 

En profiter pour découvrir d’autres films militants :

Découvrez les 11 films et les 11 combats de cette collection « Les désobéissants ».

Publié par : cecileab | 4 septembre 2020

Forum des associations du dimanche 6 septembre 2020 sur internet

Cette année bien particulière, le forum des associations ne se déroulera pas comme d’habitude au Parc des sports et des loisirs Michel Ricard dans le quartier Rueil sur seine.

Les associations pourront présenter leurs activités sur la partie « forum des associations » de la plateforme : http://www.jaimerueiljeparticipe.fr     

Il n’est pas nécessaire de s’inscrire pour consulter les infos. On retrouve la liste des associations de Rueil sur « annuaire ». Les détails fournis par les associations sont visibles en cliquant sur « vitrine ». C’est l’occasion de découvrir les propositions très variées des associations de Rueil, en particulier celles de « Rueil à Vélo » et de « Thermie », des associations membres du collectif « Ville en Transition » comme la Chouette Valérienne.

Ne manquez pas d’ouvrir les 2 documents de La Chouette Valérienne :

– Une présentation des objectifs et des diverses activités, des photos et des liens vers des articles du blog

– Une video de présentation du jardin partagé    

Une page Face Book a été ouverte pour la Chouette Valérienne.

Par ailleurs nous pourrons communiquer directement avec les visiteurs de ce forum virtuel par une connexion « zoom » qui est fixée de 13h à 14h ce dimanche 6 septembre. Les détails seront indiqués dimanche sur la plateforme.

Publié par : cecileab | 22 août 2020

22 aout 2020, le jour du dépassement, et après ?

terre cornet

Aujourd’hui 22 aout 2020, l’humanité a épuisé autant de ressources que la Terre peut en produire sur une année. Ce chiffre est une moyenne mondiale calculée par l’ONG Global Footprint Network. A partir du 22 aout, nous vivrons à crédit sur les ressources naturelles. Cela marque le moment où nos émissions de gaz à effet de serre par la combustion d’énergies fossiles auront été plus importantes que ce que nos océans et nos forêts peuvent absorber.

L’an dernier c’était le 29 juillet ; mais ce recul dû aux impacts du coronavirus est à prendre avec prudence car faute de modification dans nos modes de consommation et de changements structurels rapides, les chiffres alarmants vont réapparaitre.

Quelques pistes parmi d’autres :

– Arrêter la déforestation massive et replanter des arbres.

– Gagner 30 jours par an en divisant par 2 notre gaspillage alimentaire et la consommation de protéines animales.

– Gagner 13 jours en réduisant de moitié l’empreinte carbone liée au transport.

A la Chouette Valérienne, nous militons pour maintenir et accroitre les espaces végétalisés en ville, source de fraicheur et de cadre de vie agréable. Nous partageons des trucs et recettes pour utiliser les restes et pour une alimentation saine, en partie grâce aux produits apportés chaque mois par un groupe de paysans bio de Basse Normandie.

Une pétition lancée par Cyril Dion, écrivain, réalisateur et militant pour l’environnement pour soutenir les mesures complémentaires « sans filtre » rédigées par la Convention citoyenne pour le climat (dont Cyril Dion est garant). Pendant 9 mois, 150 citoyens, tirés au sort, ont travaillé avec des experts de tous les domaines de la société, pour proposer des solutions, acceptables par tous, afin de réduire nos émissions de gaz à effet de serre d’au moins 40% d’ici 2030.

ESS_1306

Brey de Vent le village de son 1er livre

Certainement en pensant, à la pollution, l’agrochimie, le climat etc… à l’avenir des générations de ses enfants et petits enfants, ma maman envisageait d’écrire un 3ème livre s’intitulant « l’inconnu ».
De mémoire, il commençait comme ça :
« Près d’une vieille maison de plusieurs siècles, la narratrice fait la rencontre de quelques inconnus. Des extra-terrestres ? »

« Pourquoi êtes-vous venus sur Terre demande-t-elle ? »
« Nous sommes venus avec la navette « Collapso » pour vous prévenir, … nous avons du quitter une planète magnifique à vivre, comme votre Terre.   etc…………... »

Pourquoi « l’inconnu » ? je pense qu’il y a qq dizaines d’années il n’y avait pas de lanceurs d’alerte, pas de Greta Thunberg (une terrestre extra) …

_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-

Je vous invite à continuer cette histoire de votre monde d’après, en une dizaine de lignes ou plus, et ainsi de participer à un concours de nouvelles. Merci d’envoyer vos écrits avant le 30 mars 2021. La nouvelle choisit pourra faire l’objet d’un article dans le blog.

L’auteur de la nouvelle pourra gagner le 1er livre « Brey de Vent » écrit par ma maman. Ce lot sera remis à la librairie Les Extraits (après parution dans ce blog) :

http://www.librairielesextraits.com/index.php

Quels messages voudriez-vous que ces extra-terrestres fassent passer ?

Envoyez votre nouvelle à  : chouettevalerienne@gmail.com

L’auteur pourra signer d’un pseudo, demander une aide pour la reprise de la mise en forme de son texte.

-vous pouvez vous inspirer (ou pas ) de :

 -« Tous les bouleversements n’ont pas été suivis de meilleures et importantes résolutions » comme le souligne Aurélien Barrau dans son essai « Le plus grand défi de l’histoire de l’humanité »

s’exprimant dans l’émission la grande librairie avec le thème « et après ? » :

https://www.france.tv/france-5/la-grande-librairie/la-grande-librairie-saison-12/1503121-et-apres.html

 

  • ou vous inspirer du livre de Pablo Servigne, Raphael Stevens et Gautier Chapelle : « une autre fin du Monde est possible« 

« La situation critique dans laquelle se trouve la planète n’est plus à démontrer. Des effondrements sont déjà en cours tandis que d’autres s’amorcent, faisant grandir la possibilité d’un emballement global qui signifierait la fin du monde tel que nous le connaissons.
Le choix de notre génération est cornélien : soit nous attendons de subir de plein fouet la violence des cataclysmes à venir, soit, pour en éviter certains, nous prenons un virage si serré qu’il d… »

Pour en savoir plus : https://www.franceculture.fr/emissions/linvite-des-matins/collapsologie-comment-vivre-avec-la-fin-du-monde

https://vimeo.com/search?q=servigne

Nourrir l’Europe en temps de crise (cliquer sur l’écran ci-dessous) :

https://www.la-croix.com/Culture/Livres-et-idees/Comment-monde-pourrait-reussir-survivre-2019-01-03-1200992928

-ces extra terrestres sont peut être venus annoncer : »ce n’est pas la fin du monde, mais la fin d’un monde », décrire comment s’est passé leurs différentes crises, comment ils ont surmonté leurs angoisses des fois par des croyances…

bref, on peut tout imaginer!

Nous avons hâte de lire votre nouvelle ! 

J-Marc

 

1200px-Logo_accueil_paysan[1]

Besoin de se reconnecter à la nature ? Envie de contacts authentiques et chaleureux pour les vacances ?
La période du confinement a remis en lumière l’importance du travail des agriculteurs de proximité pour nous approvisionner en produits de qualité.

C’est le moment de se renseigner sur les multiples possibilités offertes par le réseau Accueil Paysan : pour concilier détente et échanges sur le quotidien en milieu rural.

A de nombreuses occasions, en gite à la semaine, en chambre d’hôte, en camping… nous avons été très bien accueillis chez des personnes qui avaient à cœur de nous faire découvrir leur région et leur travail.

D’ailleurs, plusieurs membres des groupements de paysans de Basse Normandie qui livrent tous les mois à Rueil et Nanterre , sont adhérents d’Accueil Paysan.

Tous les détails sur le site :

www.accueil-paysan.com

Extraits du site d’Accueil Paysan :
Accueil Paysan, association loi 1901, est un réseau composé d’agriculteurs et d’acteurs ruraux, engagés en faveur d’une agriculture paysanne et d’un tourisme durable, équitable et solidaire.
A travers les hébergements, les tables et produits paysans, les visites/animations et l’accueil social, le mouvement œuvre depuis 30 ans, avec ses partenaires, pour :
• Faire découvrir dans le partage et l’échange le milieu rural, les activités de la ferme, ses métiers, ses savoir-faire…
• Permettre aux paysans de vivre décemment sur leurs terres et contribuer ainsi au développement local
• Participer à la construction d’un monde rural, écologique et durable.
La Fédération Nationale Accueil Paysan compte 900 adhérents en France et 300 adhérents dans 32 pays.

 
Destiné à toutes conditions sociales en organisant sur tout le territoire, des accueils touristiques (dans leur désir de partager leur savoir et leur savoir-faire avec leurs hôtes), des accueils pédagogiques, des accueils sociaux et de soutiens humains, des accueils auprès des plus démunis financièrement, respectueux des particularités de chacun et basé sur des relations d’égalité et de respect des cultures.

Accueil Paysan défend les valeurs de l’agriculture paysanne fondées sur une dimension sociale (emploi en milieu rural, solidarité entre paysans), une dimension économique viable et écologiquement durable.
L’agriculture paysanne apparaît alors comme un vecteur pour la construction d’un monde agricole et rural durable, incontournable pour répondre aux enjeux sociaux, écologiques et économiques de demain.
Les acteurs ruraux participent à leur façon à cette construction, en abordant ces questions avec les accueillis, à travers leurs cultures potagères et en privilégiant leurs approvisionnements dans les fermes pratiquant cette agriculture paysanne.

Les paysans et les acteurs ruraux s’engagent dans le développement durable du territoire, en maintenant et en créant des emplois en zone rurale, en entretenant des relations d’échanges, de connaissances mutuelles et de services entre populations rurales et urbaines.

Accueil Paysan représente une véritable force au sein d’un monde en quête de sens, par son ouverture aux autres et son ancrage dans la terre. Les valeurs essentielles d’Accueil Paysan sont contenues dans la recherche constante de la qualité : qualité de production respectueuse de l’Homme et son environnement, qualité des échanges dans l’accueil.

Older Posts »

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :