Publié par : cecileab | 22 décembre 2018

PETITION POUR LE CLIMAT : L’AFFAIRE DU SIÈCLE

CLIMAT

Quatre associations : Notre Affaire à Tous, la Fondation pour la Nature et l’Homme, Greenpeace France et Oxfam France ont décidé, au nom de l’intérêt général, d’attaquer l’Etat français en justice pour qu’il respecte ses engagements climatiques et protège nos vies, nos territoires et nos droits. C’est l’Affaire du Siècle.

 
Partout, dans le monde, des citoyennes et citoyens saisissent la justice pour que leurs droits fondamentaux soient garantis face aux changements climatiques. Ils sont enfants, adolescents, étudiants, parents, grands-parents… ils sont déterminés à l’emporter.
Et ça marche ! Aux Pays-Bas, la justice a ordonné au gouvernement néerlandais de revoir à la hausse ses objectifs sur la réduction des émissions de gaz à effet de serre, au nom de la protection des droits de ses citoyens. Au Pakistan, grâce à l’action en justice d’un fils d’agriculteurs, les juges ont mis en place un Conseil climatique chargé de veiller à la mise en œuvre des objectifs climatiques. En Colombie, 25 jeunes ont fait reconnaître par la Cour suprême la nécessité d’agir contre la déforestation et pour la protection du climat.
Tous ces recours sont le fruit d’une même volonté citoyenne d’assurer un avenir plus juste et durable. Vous aussi, vous pouvez soutenir cette demande en justice en ajoutant votre voix à notre pétition :

https://laffairedusiecle.net/#petition
Nous protéger face aux changements climatiques en agissant en justice, c’est l’Affaire du Siècle ! Des YouTubers et des personnalités du monde de la culture se sont associés pour porter haut et fort cette demande. Video sur :

https://www.oxfamfrance.org/a-la-une/un-recours-historique-pour-proteger-le-climat-et-notre-avenir/

Publicités

Responses

  1. CLIMAT ET ECONOMIE
    (Qui veut la Paix, répare la Terre)
    Les motivations humanitaires ont du mal à mobiliser, et le dernier sommet de la COP s’est soldé par un échec. Le rapport du GIEC préconise de limiter le réchauffement global à 1,5°.
    Face à ce manque d’ambition, un élément pourrait finir par avoir raison de l’inertie : son cout économique, en effet, les dérèglements climatiques ont un impact sur l’économie :
    -production agricole (mauvaises récoltes), biodiversité en déclin…
    -cout pour les assurances, (inondations, ouragans…)
    -impact négatif sur le PIB
    -etc…
    Et, les économies en « développement » sont les plus impactées et paieront le plus lourd tribut à cette évolution. ! (Ce qui augmentera les flux migratoires, entre autres).

    J'aime


Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :